lundi 15 novembre 2010

Transformation du Flashcode : Le cas Décathlon

Décathlon imprime sur ses supports de communications des Flashcodes !! QRcodes !! bref on ne sait plus trop, enfin c'est un code 2D.
Nous remarquerons dans le visuel ci-dessous, la nouvelle charte Flashcode qui intègre maintenant le QRcode comme standard, plus de code propriétaire  avec une numérotation unique, mais un code avec une vraie adresse internet en HTTP.

Décryptons les codes 2D ainsi que les explications en première page du catalogue Décathlon :
Le code ci-dessus est vraiment très dense par rapport aux autres codes 2D,  normal, il retourne une MEGA URL de 128 caractères :
http://www.skimium.fr/?utm_source=OpeCoNeige&utm_medium=flashcode&utm_content=skimium&utm_campaign=OpeCoNeige1011%20, donc plus de serveur de redirection lié aux opérateurs, plus de plates-formes de gestion des codes afin de modifier simplement l'adresse de redirection, plus de statistiques de campagne, chaques clients ou marques se débrouillent dans un univers qu'ils ne maitrisent pas toujours...

Parlons maintenant de l'expérience utilisateur, le mobinaute voulant consulter le contenu du code scanne le code 2D, avec son  lecteur préféré, puis ... l'expérience s'arrête net, le mobile affiche une page Web, inadapté pour une navigation mobile.

Nous ne comprenons pas comment ce genre de malveillance peut encore exister, Nexence interdit simplement l'encodage d'une adresse web dans les codes 2D, ce contrôle est effectué directement  et automatiquement dans la plate-forme TAGMANAGER, notre outil de gestion de campagne, afin d'avoir une disponibilité totale et conforme au W3C mobile.


En première page du catalogue nous trouvons le mode d'emploi des codes 2D, si vous avez un iPhone téléchargez l'application Mobile tag, en 2 mots pourquoi pas, pour les autres débrouillez-vous en vous connectant sur une URL Web de l'AFMM.

Que pensez-vous de cette expérience ?

"Je ne voudrai pas voir ce genre de communication se généraliser, Nexence se positionne comme une agence spécialiste des codes 2D, avec son savoir-faire prouvé, via plusieurs campagnes de grandes visibilités et propose des services ciblés pour la communication mobile, dont Décathlon pourrait bénéficier en partant de la base, un site vraiment mobile." Vincent Herman.

Toutes les expériences orchestrées par l'agence Nexence prouvent que l'hyperpersonnalisation mobile joue un rôle majeur dans une campagne de marketing mobile via QRcode.

5 commentaires:

  1. Bonne information, bon article..Merci

    Malheureusement beaucoup de personnes confondent QR Code, Flashcode et autres codes 2D....

    Bref beaucoup de sociétés sont mal conseillées

    RépondreSupprimer
  2. J'ai envie de dire "un bon cas d'école" de ce qui ne faut pas faire ... Par contre la on peux dire que c'est la mort du "flashcode" propriétaire (bonne nouvelle)

    RépondreSupprimer
  3. "plus de statistiques de campagne" ? C'est faux, on voit les params Google Analytics passés dans l'URL. Skimium doit même être content de voir ces QR s'afficher comme sources de trafic vers son site dans Google A plutôt que d'avoir à consulter les stats ds un outil dédié QR.

    Par contre, je suis bien d'accord : se payer une campagne QR sans se payer la web app, ça ne me semble pas bien malin.

    RépondreSupprimer

Partager http://www.wikio.fr Paperblog