jeudi 27 octobre 2011

Lancement de My Check Experience™, Le Social Checking nouvelle génération


Nexence & United Spirit lancent My Check Experience™
concept inédit alliant expériences événementielles et digitales.

Paris, le 27 octobre 2011, Nexence agence de marketing mobile et United Spirit agence digitale s'associent pour créer My Check Experience™, un levier d'activation pour impliquer en "live" les invités d'un événement sur les réseaux sociaux.

Le concept My Check Experience™ propose une solution simple et efficace pour transformer le public d'un événement en communauté active sur la fan page de la marque organisatrice. Cette plateforme associe les technologies sans contact, NFC, objets RFID et les codes 2D, d'une manière inédite pour offrir aux utilisateurs une expérience digitale, ludique et interactive.

A l'heure où les marques focalisent leurs efforts sur la qualité de leur présence sur Facebook, My Check Experience™ propose un panel de concepts spécifiques à chaque type d'événement pour faire circuler leur communauté de marque entre vie réelle et réseaux sociaux. « Liker est entré dans notre comportement quotidien en tant qu'internaute. Mais dans la vie réelle, il était impossible pour une marque de suggérer ce comportement à une personne, dans une situation donnée. My Check Experience™ apporte une solution concrète à ce besoin, » explique Vincent Herman, CEO de l'agence Nexence.

Ce dispositif permet de faire vivre l'événement et d'y impliquer les internautes avant, pendant et après. Les invitations et accès à l'événement sont envoyés sous formes de codes 2D sur un mobile ou objets RFID personnalisés. Chaque invité possède ainsi son identifiant numérique connecté à Facebook qui va lui permette d'interagir et de communiquer d'un geste simple pendant tout l'événement. « La base d'un évènement pour une marque c'est un partage d'expérience au travers d'un échange de messages et de valeurs : My Check Experience™ offre aujourd'hui aux marques un levier de recommandation live pour donner de la portée à leurs évènements au travers d'une expérience interactive partagée à chaud sur les réseaux sociaux » souligne Cyril Huet, Directeur associé de United Spirit.

Le dispositif englobe également une forte dimension de jeu pour favoriser le recrutement, l'implication et la fidélisation; le social contest se joue à la fois sur la toile et aussi "In Real Life". « My Check Experience™ apporte une réponse technique efficace au concept d'événement digital. Nous souhaitons écrire des histoires interactives dont le terrain de jeu est le territoire urbain. Les possibilités semblent infinies » déclare Aurélien Gaucherand, Directeur associé de United Spirit.

Nexence et United Spirit commercialisent "My Check Experience™" sous la forme d'une joint venture.

En savoir plus : http://mycheckexperience.com

A propos de Nexence

Agence & Éditeur de solutions innovantes en marketing mobile depuis 2005, Nexence, fondé et dirigé par Vincent Herman, fournit à ses clients un ensemble de solutions nécessaires à la mise en œuvre de campagnes de communication Mobile. Loin d'être dépendant d'une seule technologie, Nexence dispose d'un vaste panel de solutions techniques (Internet mobile, gestion et tracking des codes 2D, NFC, SMS,...) adapté aux besoins spécifiques de chacun de ses clients.

www.nexence.com


Contacts :

NEXENCE

Vincent HERMAN
T +33 (0)1 75 43 90 10
P +33 (0)6 85 84 39 34
vincent.herman@nexence.com






MCE_logo
Facebook Nexence
Twitter Nexence

jeudi 20 octobre 2011

Conférence : Les nouvelles frontières du «check-in»


Nexence et My Check Experience seront présents à la Conférence du Social Media Club sur les nouvelles frontières du «check-in».

INTERACTIVE. Le «check-in», ou opération en ligne de signalement de sa présence, a d'abord été boudé par les internautes. Aujourd'hui, il semble trouver son public à travers de nouvelles pratiques: «check-in» de contenus, social TV, jeux en réalité alternée et «map market».

Quelles voies s'ouvrent au «check-in social»? Depuis la géolocalisation jusqu'aux contenus, quelles pratiques émergent? Comment les marques et les producteurs de contenus envisagent-ils ce nouveau mode de consommation, au carrefour d'une somme de pratiques liant le jeu, la recommandation sociale, voire le transmédia?

Le Social Media Club propose un débat, le 27 octobre à 19heures à La Cantine, à Paris, avec Patrice Slupowski, VP Digital Innovation & Communities chez Orange, en charge de l'appli «TV Check», Julien Chamussy, fondateur de Admoove, éditeur de publicité géolocalisée mobile, Elodie Fagan, Community Manager chez Yelp, Laurent Esposito, VP Digital et Bolloré Média, auteur d'un blog sur la télévision sociale, Jean-Maxence Granier, directeur de Think Out, présentera une étude qualitative sur les motivations du «check-in».

mercredi 5 octobre 2011

Europe1 intègre un QRcode...


La nouvelle campagne de com d'Europe1 intègre un QRcode...
Cool, un grand groupe comme ça doit avoir un site mobile ou une application pour Smartphone.

Surprise !! le code redirige directement sur la page du site web, dans la rubrique de l'émission de Bruce TOUSSAINT. Aucune redirection donc impossible de modifier le lien pour une future correction...

J'ai l'impression que le code 2D est une bête qui ne sera jamais apprivoisée par les agences ou annonceurs.

+1 pour Europe1 BIEN ENTENDU


Avec cette campagne vous rejoignez le cercle, malheureusement très ouvert, des marques qui utilisent le QRcode sans aucune Stratégie Marketing Mobile.


Si vous souhaitez réaliser une campagne efficace, contactez-nous au plus vite, Agence Nexence, 01 75 43 90 10.


Le marketing mobile : mythe ou réalité ?


TNS Sofres a étudié les différents outils du marketing mobile et l'utilisation qu'en font les consommateurs.

L'ère du mobile a sans conteste changé les règles du jeu entre les marques et les consommateurs. Dans le monde, quatre consommateurs sur cinq peuvent accéder à Internet et au commerce en ligne via leur mobile, contre un consommateur sur cinq via son ordinateur (TNS Sofres Mobile Life).
La nouvelle étude de TNS Sofres entend mesurer la connaissance qu'ont les consommateurs de ces nouveaux outils, leur niveau et mode d'utilisation, pour révéler aux marques si l’enjeu mobile est important ou non. Applications, géolocalisation, réalité augmentée et flaschcode... sont autant d'utilisations décryptées par l’institut pour en comprendre les enjeux en termes de marketing.

L'étude montre à quel point les consommateurs mobinautes sont friands des différents outils mobiles, à la fois en termes de saillance et d'usages déclarés. En moyenne, 27 applications sont téléchargées sur un smartphone (et même 33 parmi les catégories sociales les plus aisées et les 25-34 ans). Les applications les plus utilisées sont : la météo (74 % des mobinautes possédant au moins une application), les services de navigation/GPS (70 %), les jeux et divertissements (69 %), les utilitaires type calculatrice, réveil (69 %), la musique/radio/TV (69 %). Les réseaux sociaux arrivent en 6e position (65 %), devant les informations/l'actualité (54 %), la banque/finance (49%), les photos et vidéos (49%) et les transports (42%).
Et les annonceurs dans tout ça ? Ils tirent aussi leur épingle du jeu puisque 57 % des mobinautes possèdent au moins une application de marque. Les secteurs les plus représentés sont les banques/assurance (37 % des mobinautes possédant au moins une application), des transports en commun (26 %), les télécommunications/multimédia (20 %), la culture et les loisirs (10 %) et celui du tourisme (9 %). Le secteur alimentaire n'arrive qu'en 6e position (9 %), devant l'automobile (8 %) la santé (7 %) et l'hygiène beauté (5 %).

L'étude met en évidence les apports qu'une marque doit fournir lorsqu'elle propose une application à télécharger. Avant tout, il lui faut apporter un service particulier, pour 59 % des personnes interrogées et proposer des promotions, des bons d'achat (57 %). Les mobinautes étant également shoppers, ils attendent des applications qu’elles leur permettent d'acheter des produits/services et de suivre une commande (46 %) ;de localiser un magasin (44 %), de jouer (40 %) ;mais aussi de donner des infos sur une marque ou produit (39 %).

En ce qui concerne les flashcodes, 89 % des personnes interrogées ont déjà vu un flashcode : 64 % dans la presse/magazine, 48 % sur des emballages de produits, 47 % sur une affiche dans la rue, 31 % à un arrêt de bus/métro et 17 % lors de visites/ d'expositions cultuelles. Et 42 % des répondants déclarent avoir déjà utilisé des flashcodes (50 % pour les hommes).
Les intérêts des flascodes sont multiples. Sur un emballage produit, les utilisateurs cherchent ainsi à avoir plus d'informations sur un produit : son origine, son utilisation (72 %). Dans la presse, c'est le moyen d'en savoir plus sur un produit, un service qui intéresse (69 %).

De son côté, la géolocalisation semble déjà entrée dans les mœurs ! 71 % des mobinautes ont déjà utilisé la géolocalisation, dont 32 % qui ont été sollicités. Ces mobinautes utilisent ce service 6,8 fois par mois en moyenne. La géolocalisation sert avant tout à trouver l'adresse d'un parent/ami (36 % des mobinautes utilisant cette fonctionnalité), un restaurant, un bar, un lieu de sortie (35 %), un magasin ou une agence (33 %). 28 % l'utilisent parce qu'ils sont perdus.
Enfin la réalité augmentée apparaît comme une fonctionnalité connue (50 % des personnes interrogées) mais peu utilisée (15 %). Les utilisations les plus envisagées sont dans un site touristique, une exposition, pour visualiser des œuvres ou des monuments en 3D (67 %), pour acheter en ligne des produits (meubles, vêtements...) en les visualisant en 3D (63 %), et dans un jeu pour plonger au cœur d'un monde virtuel (60 %).

Ces nouveaux outils du marketing mobile commencent donc à rentrer dans les mœurs et dans les habitudes de consommation des shoppers. Toute la difficulté, pour les annonceurs, est de les utiliser à bon escient et de renvoyer sur des contenus et services à la hauteur des attentes de leurs visiteurs/utilisateurs - ce qui n'est pas encore toujours le cas !

Source : Géraldine BERNARD - Emarketing.fr

samedi 1 octobre 2011

Le gobelet 2D interactif arrive dans vos distributeurs


En partenariat avec Nexence, Cup Factory lance "Le gobelet 2D interactif », invention brevetée par CUP FACTORY/ BH MEDIA.

Cette nouvelle forme d’interactivité va permettre d’accompagner les annonceurs sur un support avec une vraie prise en main et une r
éactivité immédiate depuis son mobile.


Le seul média qui vous offre une double Exclusivité :
- SUR LE LIEU DE DIFFUSION : Entreprise ou Universités
- SUR LE MEDIA : Un seul annonceur par gobelet



Nexence, agence marketing mobile, assure la création et la disponibilité des sites mobiles créer sur mesure selon les opérations. Le gobelet 2D devient alors interactif et permet de prolonger l'expérience de la marque en proposant des contenus adaptés, des coupons de réductions, jeux-concours, vidéos, du partage sur les réseaux sociaux.


Nexence ajoute ses outils de tracking et reporting et nous avons le mix idéal d'une campagne innovante avec une audience qualifiée, à la fois sur la prise en main de produit, mais aussi sur le nombre de scanne du code 2D.

Intéressé par une campagne de gobelet 2D interactif ?
Contactez-nous.

Vincent Herman - NEXENCE
vincent.herman@nexence.com
Téléphone: +33 1 75 43 90 10 - Tél. mobile: +33 6 85 84 39 34

Benjamin Huet - CUP FACTORY
benjamin.huet@cupfactory.fr
Téléphone: +33 1 58 59 06 50 - Tél. mobile: +33 6 98 41 42 62
Partager http://www.wikio.fr Paperblog