vendredi 19 août 2011

Enfin ! Les applications mobiles plus utilisées que les sites web...

Les entreprises vont devoir investir dans une ou plusieurs versions mobiles de leur site web pour ne pas perdre la nouvelle audience des internautes mobiles. Se posera alors le choix de la technologie à utiliser.

2011 va marquer un tournant dans l'histoire du web. Selon deux cabinets d'analyse indépendants, les internautes mobiles dépasseront cette année – tant en nombre qu'en durée d'utilisation – les internautes sédentaires. Une évolution qui va avoir un impact technologique important pour les entreprises : elles devront en effet maintenir au minimum deux versions de leur site ou service web.

Selon le cabinet d'analyse KPCB, il se vendra cette année plus de smartphones et de tablettes électroniques (environ 480 millions d'unités) que d'ordinateurs de bureau et de portables (environ 380 millions d'unités). Cette tendance va s'accentuer dans les prochaines années avec une prévision de 750 millions de smartphones et tablettes vendus en 2013 contre "seulement" 400 millions d'ordinateurs. Une évolution qui s'explique à la fois par l'arrivée de la génération Y dans les pays développés et l'équipement progressif des pays émergents.

Du côté des usages, le cabinet d'analyse Flurry estime que les internautes passent désormais plus de temps sur le web en situation de mobilité que depuis leur domicile ou leur bureau. En un an, le temps passé sur les applications mobiles a presque doublé. En juin 2010, un internaute accédait au web en moyenne 64 minutes par jour depuis son ordinateur et 43 minutes depuis son smartphone. Un an plus tard, les internautes passent 81 minutes par jour depuis leur smartphone et 74 minutes depuis leur poste de travail. Les réseaux sociaux (32 %) et les jeux (47 %) monopolisent les utilisateurs. Consultés depuis des versions "mobiles" de sites web, les actualités (9 %) et les contenus et services professionnels (5 %) ont, proportionnellement, une faible audience.

Comme le smartphone se substitue de plus en plus à l'ordinateur, les entreprises vont devoir créer une version spécifique de leur site web pour les terminaux mobiles connectés. Se pose alors le choix de la technologie : HTML 5 pour assurer la plus grande portabilité possible d'un terminal à l'autre, ou des applications spécifiques pour chaque plate-forme : iOS, Android, Windows Phone, etc. Un choix à ne pas prendre à la légère car chaque application mobile coûte en moyenne 30 000 euros. Ironie de l'histoire ; cette situation marque un retour à la fin des années 90, lorsqu'un site web devait être développé en tenant compte des spécificités du navigateur et du matériel de l'internaute.

Article d' Antoine Robin le 29/06/2011 - indexel.net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Partager http://www.wikio.fr Paperblog