samedi 18 décembre 2010

3 questions à se poser avant de lancer son application mobile

Philippe Dumont, Managing Director chez MyFanGroup pose les 3 questions essentiels avant de lancer son application mobile, pourquoi ? pour qui ? comment ?

Avoir sa propre application mobile est de plus en plus perçu aujourd’hui comme une nécessité par de plus en plus d’entreprises. En effet selon une enquête UDA/OpinionWay d’avril 2010, 37 % des annonceurs ont déjà une application mobile et 67 % envisagent d’en avoir une (ou une autre) dans un avenir proche. Pourtant avant de se lancer (ou bien après votre premier essai) il n’est pas inutile de se poser au moins 3 questions clé pour que votre prochaine application mobile soit une vraie réussite :

La première, c’est bien entendu : “Une application mobile, pourquoi faire ?". Avant de vous précipiter, choisissez clairement l’objectif de cette application. Idéalement, elle complète (et non duplique) ce que vous avez d’ores et déjà en ligne. C’est le principe d’une stratégie multi-canal réussie. Une application installée sur un smartphone, c’est aussi un peu comme une carte de fidélité dans un portefeuille. Mais pour décider de vous garder dans leur poche, vos utilisateurs attendent de votre application une valeur ajoutée. Donc au-delà d’être un simple transport de votre message marketing, vous vous devez de proposer une expérience mobile dans laquelle l’utilisateur retrouve un intérêt unique. Et évaluez comment utiliser les attributs spécifiques au portable peuvent contribuer à enrichir et à rendre encore plus pertinente votre expérience utilisateur (ex. la géolocalisation)

La seconde question à laquelle répondre est : “Pour qui ?”. Une application mobile par définition ne se sera accessible qu’aux utilisateurs équipés de smartphones et plus particulièrement de ceux sur lesquels les “appstores” sont arrivés à maturité. Il s’agit donc de s’assurer que ce sous-ensemble (qui représente néanmoins plus de 7 millions de consommateurs, uniquement sur les plateformes les plus répandues en France) coïncide largement avec la cible visée. Votre application mobile peut soit venir en complément d’un programme de relation client existant (pour qualifier, acquérir ou fidéliser des clients) soit développer dans une approche CRM 1/1 un contact client établi par exemple via votre groupe de fans Facebook.

La troisième c’est “Comment ?”. Comment lancer, faire connaître, et faire vivre votre application ? Rendre votre application disponible au téléchargement par les mobinautes n’est pas l’aboutissement de votre projet. Ce n’est que le commencement ! Reste à la faire connaître après de votre cible. Pour cela, gérez le lancement de votre application mobile comme vos meilleurs lancements produits. Relayez sa disponibilité via tous vos moyens de communication (site web, emailing, newsletter, sites facebook et autres réseaux, points de ventes si vous en avez etc…) mais aussi via tous les relais possibles (presse, blogs spécialisés etc…). Restent les utilisateurs eux-mêmes à ne pas oublier. Non seulement ils notent votre application et peuvent vous permettre, si cela est bien géré, de faire grimper votre application dans les classements, mais le “bouche à oreille” électronique (viralité) de votre application peut être lui-même un vecteur très important de diffusion. Enfin, n’oubliez pas que pour une application, le défi principal ne consiste pas à avoir un nombre de téléchargements record mais surtout à faire utiliser régulièrement votre application par vos clients! Il est donc capital de prévoir tout le nécessaire pour mettre à jour très régulièrement votre application et son contenu (entre toutes les semaines et tous les 3 mois maximum).

Dernier point, pensez à donner la parole d’une manière ou d’une autre à vos clients. Ils vous donneront des idées pour améliorer votre application mais aussi les offres ou le contenu que vous leur proposez. Des expériences, des avis ou des idées à partager ? A vous la parole !
Article de Philippe Dumont

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Partager http://www.wikio.fr Paperblog