mardi 31 août 2010

Code-barre : la géolocalisation enrichit les scanners mobiles

L'application Barcoo permet aux consommateurs de scanner avec leur ordiphone les produits de grande distribution, de comparer les prix, mais aussi de se géolocaliser et de partager leur avis avec d'autres utilisateurs.

Pour convaincre le consommateur d'adopter massivement les solutions de codes-barres 1 ou 2D, l'une des possibilités est de combiner cette technologie à la géolocalisation, et d'y ajouter des fonctions collaboratives. C'est du moins l'avis des créateurs de Barcoo, une application mobile développée en Allemagne, et désormais disponible en France et en Grande-Bretagne. Barcoo s'installe gratuitement sur le smartphone de l'utilisateur, et permet à celui-ci de scanner - via la caméra embarquée sur son mobile - les produits de grande consommation. Le système permet de lire des codes linéaires classiques - présents sur n'importe quel produit - ou des QR codes. "L'application donne des informations sur l'objet scanné, propose un comparateur de prix qui utilise la géolocalisation, et intègre également les commentaires laissés par les utilisateurs", note Vincent Hermann, président de Nexence, contacté par L'Atelier.

Les utilisateurs peuvent laisser des commentaires sur un produit

"Les grandes tendances du marketing mobile sont ainsi rassemblées", ajoute le spécialiste. Les utilisateurs peuvent également se "checker" comme ils le feraient sur Foursquare, au moment où ils scannent le produit. L'idée est de permettre aux mobinautes de partager leur sentiment sur tout type d'objet possédant un code-barre, via une fonction, baptisée "Scan Hero". Cette dernière propose aux utilisateurs de commenter en quelques mots l'objet commercial qu'ils viennent de scanner. "Cela peut constituer un problème pour les marques", avertit le spécialiste. "N'importe qui peut dire n'importe quoi sur n'importe quel produit, où qu'il se trouve, et tous les autres utilisateurs verront immédiatement ces commentaires lorsqu'ils se connecteront à leur tour", souligne-t-il.

Un danger pour les marques ?

Aussi est-il essentiel pour les marques, selon le responsable, de réagir aux plaintes des consommateurs mécontents. Seul problème : Barcoo donne en priorité la parole au grand public, et ne permet pas aisément d'engager une conversation comme peuvent le faire des community managers sur les sites de micro-blogging, par exemple. "Le principal risque, c'est que les utilisateurs manifestent principalement leur mécontentement, et non leur approbation, au moment où une marque lance une nouvelle gamme de produits", explique à L'Atelier le spécialiste. L'application est disponible pour les iPhones et les appareils fonctionnant sous Android.

mardi 10 août 2010

Une grille de BBQ en QRcode

Nouveau concept pour les fans de QRcode, voici la grille BBQRcode...

By Nexence

Pourquoi choisir TAGMANAGER™ pour gérer ses campagnes QRcodes ?

Nexence a développé sa propre plate-forme de gestion et administration de codes 2D, celle-ci est compatible avec les codes QR, Datamatrix mais aussi les Tags NFC.

Couplé avec notre propre outil de Tracking Analytics pour mobiles, Nexence offre une solution complète de pilotage pour vos campagnes marketing mobile.

- Gestion de tous vos codes 2D dans une seule interface
- Gestion de groupes de campagnes en illimités
- Gestion de la durée de vie du code 2D (date de début et de fin par code,    activation automatique d'une url alternative une fois la date dépassée)
- Modification de l’url de destination sans génération d'un nouveau code
- Statistiques sur le nombre de scans aboutis
- Statistiques sur la marque du mobile, le modèle, l'opérateur avec sa répartition par jour et heure
- Répartition et tri par opérateur, pays de consultation et résolutions d’écran



Un WebService est disponible afin de créer une campagne avec génération des codes 2D à la volée.

Interface mobile code 2D
Un espace de téléchargement du lecteur QRcode est disponible gratuitement sur http://tag2d.fr et http://tag2d.com pour la version US, cette interface est personnalisable afin de s'intégrer dans votre stratégie marketing mobile.



Pour toutes informations, contactez-nous au 01 75 43 90 10

lundi 9 août 2010

Explosion des ventes de smartphones au deuxième trimestre

Les ventes mondiales de téléphones multifonctions ont bondi de 50% au deuxième trimestre, sous l'effet du succès du système Android de Google, selon une étude du cabinet IDC. Plus de 63 millions d'appareils se sont ainsi vendus et le phénomène devrait se poursuivre.

Les ventes mondiales de smartphones ne coupent pas leur envol. Boostées par le spectaculaire succès du système Android conçu par Google, qui renforce sa place sur le marché de la téléphonie mobile, les ventes de téléphones multifonctions ont en effet bondi de 50%, selon une étude publiée par le cabinet IDC.

Près de 63 millions de smartphones se sont ainsi vendus entre avril et juin, contre 41,9 millions un an plus tôt, portant le total à 118,3 millions d'unités depuis le début de l'année, soit un bond de 54%. Le cabinet a également affirmé s'attendre à la poursuite de cette croissance «explosive» des téléphones «intelligents» durant le reste de l'année.

Un trio de tête inchangé, mais des parts qui diminuent

Au niveau des constructeurs, Nokia reste en tête. Mais le groupe finlandais, leader mondial des téléphones portables, voit son avance se réduire encore, avec une part de marché passant de 40,3% à 38,1%. Il devance assez largement le canadien RIM, fabricant du Blackberry, dont la part s'érode également de 19,1% à 17,8%.

Le podium des fabricants n'est décidément pas à la fête puisque si LG conserve sa troisième place, sa situation reste pour le moins préoccupante puisque le fabricant a vu ses ventes n'augmenter que de 2,7%, sur un secteur pourtant en forte croissance. Sony Ericsson quant à lui ferme la marche avec des ventes en chute de 20% , soit seulement 11 millions d'unités vendues.

Apple et Google à la hausse

De son côté, Apple et son célèbre iPhone a encore progressé de 12,4% à 13,3%, tandis que HTC affiche une part de marché de 7,6% (+2,6 points) et Samsung de 4,8% (+2,2 points). Mais ce sont deux partenaires de Google, le taïwanais HTC et le coréen Samsung, qui ont connu la plus forte croissance, avec des ventes en hausse de respectivement 129% et 173%. Ainsi il se vend chaque jour 200.000 appareils mobiles équipés du système d'exploitation Android, contre 160.000 en juin, a déclaré le PDG de Google, Eric Schmidt.

Ce chiffre représente des ventes d'au moins 18 millions d'appareils sous Android par trimestre, alors qu'Apple a annoncé n'avoir vendu « que » 8,4 millions d'iPhone au deuxième trimestre. Le téléphone mobile est désormais un secteur crucial pour Google, qui profite à plein de la publicité liée aux recherches sur internet menées sur ces appareils sophistiqués.

dimanche 8 août 2010

La campagne de la Fondation 30 Millions d'Amis affiche un QRcode

Un gros Qrcode en bas de l'affiche de la fondation 30 Millions d'Amis contre les abandons pendant la période des vacances. D'après le communiqué de presse, il s'agit d'une campagne multicanal orchestré par l'agence Optimus. Nous allons juste faire une petite analyse sur la partie mobile et QRcode.

Au 1er coup d'œil nous découvrons un code assez dense qui nous laisse penser à l'encodage d'une Url Web et non Mobile. Aucune explication sur l'utilisation de code 2D, comment ça marche, comment décoder l'information, comment télécharger le lecteur sur son mobile, décodons-le afin de découvrir le contenu mobile...

Nous arrivons sur une page illisible depuis un iPhone ou un smartphone, sans aucune reprise de la charte graphique ni même du logo de la fondation, cette page n'est pas du tout formatée mobile sans aucune adaptation du contenu en fonction du mobile qui se connecte, c'est une simple page du CMS TYPO 3.

Nexence, expert conseil en Marketing Mobile et code 2D publie régulièrement sur le blog un retour d'expériences sur les campagnes codes 2D que nous croisons au détour des rues parisienne. Depuis quelques mois, nous regrettons qu'aucune expertise mobile n'ait été faite pour ces campagnes (La société Générale, Planet Sushi, Hotpoint Ariston), le Marketing Mobile ne s'improvise pas, il y a des règles à respecter et surtout ne pas effrayer les futurs mobinautes devant ce genre de campagne.

vendredi 6 août 2010

M-Couponing : une nouvelle révolution

Le couponing est un outil marketing utilisé depuis de nombreuses années par les magasins pour fidéliser leurs clients.

Aujourd’hui, il apparait sous une nouvelle forme : via le mobile. En effet, les magasins envoient désormais leur coupon de réduction par SMS sur les mobiles.

Quelles sont donc les particularités du M-Couponing par rapport aux coupons classiques ?

On retrouve les coupons classiques sous forme de bon à découper dans les magazines ou sous forme de tract distribué dans les boîtes aux lettres.

Le format mobile a 2 avantages sur le format classique : la facilité d’utilisation du coupon et sa numérisation.

- Grâce au support du mobile, on a toujours ses coupons sur soi

- La personne ciblée recevra à coup sûr le coupon car on a toujours son mobile sur soi alors qu’il pourrait le jeter par erreur s’il se trouve dans un courrier

- On peut mieux cibler les destinataires du coupon (géolocalisation) et le moment de l’envoie dans la journée (matin, midi ou soir)

- Meilleure personnalisation du message en fonction du destinataire, de ses goûts, ses intérêts

- L’envoie du coupon génère un trafic vers les magasins contrairement au couponing internet

Le marché du M-Couponing devrait s’intensifier dans les années à venir notamment car il s’agit d’un canal de distribution à fortes spécificités (forte personnalisation via le mobile).

Attention cependant à ne pas « inonder » les destinataires afin de ne pas être perçu comme du spam....

Article d'Audrey Batteault disponible sur le blog idrac

Applications et freins du M-Payment

Le M-Payment se développe même s’il reste également de nombreux freins liés à sa mise en place et à son utilisation.

Qu'est que le M-Payment : le paiement par mobile

Le M-payment regroupe toutes les solutions de paiement via le mobile. Les opérateurs s’allient aux banques afin de développer ce nouveau moyen de paiement. La GSM association, qui regroupe 750 opérateurs de téléphonie mobile dans le monde, a signé un partenariat avec le European Payments Council, représentant 8 000 banques en Europe. L’objectif de ce partenariat est de rendre le paiement par mobile plus simple. Une nouvelle norme (Near Field Communication) permet désormais d’intégrer une puce au mobile afin d’effectuer ses paiements sans contact. Cette norme est utilisée comme point de départ aux projets tests de M-Payment. Il existe également d’autres normes concurrentes à la NFC telles que celle lancée par Sony appelée FeliCa.

Ces puces permettent donc aux utilisateurs de payer certains de leurs achats directement et sans contact. Elle remplace donc dans certains cas la carte bancaire.

Les applications du M-Payment :

- Payer sans contact via son mobile (normes NFC / FeliCa)
- Réserver et de payer à distance des services culturels, des titres de transport
- Payer des factures
- Acheter des biens ou services par envoie de SMS

Bien que le M-Payment bénéficie d’un contexte plutôt favorable, il existe encore des freins liés à cette utilisation tels que :

- Les problèmes de collaboration entre les différents acteurs
- Le coût des infrastructures et des terminaux compatibles
- Le manque d’adhésion des distributeurs e des consommateurs finaux

Les perspectives économiques sont favorables : le montant des transactions réalisées via le mobile devrait atteindre 22 milliards de dollars US en 2011...

Article d'Audrey Batteault disponible sur son blog
Partager http://www.wikio.fr Paperblog