jeudi 25 février 2010

Retour sur le concept Neustar ou comment créer un univers fermé !


Neustar a utilisé le Datamatrix sur son stand et ses flyers pour un jeu concours, grande surprise sur le résultat du scan... une codification extraterrestre de type "mc*nsr*54321" ... voir la capture ci-dessous

Encore un concept fermé à la Flashcode,  deux lecteurs, i-nigma (3GVision) et NeoReader (Neomedia) peuvent résoudre ce code... pourquoi vouloir fermer le code barres 2D ? Une simple URL facilite beaucoup de chose et rend complément "Ouvert" les usages de cette technologie.

Nous avons ensuite assisté au séminaire sur le code 2D avec comme sujet : For brands and retailers, 2D codes provide a powerful opportunity to engage consumers with promotions, offers and products by turning traditional media into a digital, interactive experience.  This seminar will define the opportunities and next steps for 2D codes; the role GSMA is playing to enable this; and how to get involved.
C'était la quatrième dimension et une révélation pour les acteurs présents, un code barres peut servir a beaucoup de choses !!! cette utilisation est formidable pour les annonceurs, etc...

Je n'ai pas pu résisté, muni de mon arme (le plan des Galeries Lafayette), j'ai présenté notre savoir faire "Ouvert" à l'un des intervenants, "...c'est une agence de Paris qui a réalisé les codes et le contenus sur ce dépliant...", "oh incroyable une agence française c'est formidable (énorme découverte dans ses yeux) je peux le garder ?", "avec plaisir", "great ! on se recontacte rapidement...".


Reprise de mes citations pour l'Atelier :
 « Il est aujourd'hui essentiel d’ouvrir les systèmes que l’on met en place, de rendre accessibles les code-barres à tous les lecteurs de tags »
« Un code-barres, c’est un raccourci pour le mobile. Passer par un intermédiaire, cela correspond à faire un détour, et c’est problématique » 

Article de Basile Segalen disponible sur l'atelier

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Partager http://www.wikio.fr Paperblog